SANTEVOYAGE-GUIDE

SANTEVOYAGE-GUIDE

Le guide santé des voyageurs

Attention aux médicaments photosensibilisants

Augmentent les effets du soleil

Mis à jour le 12-10-2017  |  Publié le 01-06-2006 - Lu 21 679 fois
Moyenne : 2.00 sur 5 (1 vote)

Certains médicaments peuvent également provoquer des intolérances solaires et des réactions locales. Conseils à lire avant le départ à la plage...

Les ultraviolets sont des rayonnements émis naturellement par le soleil. Filtrés en partie par la couche d'ozone, ils arrivent sur notre peau de façon insidieuse puisqu'ils sont invisibles et ne chauffent pas, à la différence des rayons infrarouges. L'exposition aux UV solaires ou artificiels de certaines molécules peut provoquer des réactions chimiques entraînant la création de substances toxiques ou allergisantes : on parle alors de photosensibilisation. Ces réactions peuvent être graves et nécessiter un arrêt du traitement ou contre-indiquer totalement l'exposition au soleil.

Deux types de réactions cutanées ont été décrites : la réaction phototoxique et la réaction photoallergique :

  • La réaction phototoxique se caractérise par un érythème, c'est-à-dire une rougeur de la peau avec apparition de vésicules (petits boutons contenant du liquide). C'est une réaction du type "coup de soleil" qui reste localisée aux zones exposées. Elle survient immédiatement après l'exposition aux UV et seulement si la dose de médicament et l'exposition solaire sont assez importantes.
  • La réaction photoallergique se caractérise par un érythème, des vésicules et des démangeaisons. Elle survient lors de la deuxième prise du médicament et généralement 48 heures après l'exposition. De plus, elle n'est pas fonction de la dose absorbée et peut se propager aux zones protégées.

Conduite à tenir

Lorsque vous devez prendre un médicament qui expose à des risques de photosensibilisation, vous devez impérativement éviter de vous exposer au soleil ou aux UV artificiels. Sachez que l'exposition du décolleté ou des mains peuvent suffire au déclenchement de la réaction. Utilisez une crème solaire de fort indice sur les parties découvertes du corps.

N'hésitez pas à aborder cette question avec votre médecin, qui pourra le cas échéant modifier la prescription pour un médicament qui ne présente pas de risque de photosensibilisation.

Sachez que, dans tous les cas, une exposition prolongée aux UV, qu'ils soient naturels ou artificiels, nuit à la santé de votre peau : risque de cancer accru, vieillissement prématuré de la peau.

Quelques médicaments photosensibilisants

  • Antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine
  • Antidépresseurs imipraminiques
  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion
  • Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens
  • Inhibiteurs de la pompe à protons
  • Bêtabloquants
  • Coxibs
  • Cyclines
  • Diphosphonates
  • Diurétiques thiazidiques et apparentés
  • Estrogènes
  • Estroprogestatifs
  • Fenamate
  • Fibrates
  • Fluoroquinolones
  • Glinides
  • Hypoglycémiants oraux
  • Inhibiteurs de l'anhydrase carbonique
  • Inhibiteurs calciques
  • Interférons
  • Oxicams
  • Phénothiazines
  • Quinolones
  • Rétinoïques
  • Dérivés de l'aspirine
  • Sulfamides

Méfiez-vous aussi des huiles essentielles très à la mode contre les piqûres de moustiques. Outre le peu d'efficacité comme répulsif, elles peuvent provoquer de fortes réactions de photosensibilisation.

Page précédente  |  Page suivante  

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyé à un ami

Publicités



Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
877 223 visiteurs au total
210 visiteurs ce jour
15 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2017

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.