SANTEVOYAGE-GUIDE

SANTEVOYAGE-GUIDE

Le guide sant des voyageurs

Vaccinations

A vérifier impérativement avant le départ

Mis à jour le 19-09-2016  |  Publié le 23-05-2009 - Lu 23 385 fois
Aucun vote

La vaccination est un moyen simple, peu coûteux et efficace de lutter contre de nombreuses maladies. Certaines d'entre-elles sont quelques fois incurables et la vaccination représente alors le seul rempart de protection.

Quelles vaccinations sont nécessaires ?

Deux critères doivent être pris en compte pour l'établissement d'un programme vaccinal personnalisé :

  • L'obligation administrative : en fait, elle vise surtout à protéger les populations du pays visité des risques infectieux venant de l'extérieur et véhiculés par les voyageurs ;
  • Le risque encouru réel : il varie en fonction de votre destination (situation sanitaire du pays visité), de la longueur de votre séjour, de la saison dans le pays visité, des conditions de voyage (les risques sont différents pour un voyage organisé avec des nuits à l'hôtel en ville, ou si vous pensez vous rendre en milieu rural, dans des régions éloignées) et enfin de l'âge et du statut vaccinal antérieur du voyageur.

Attention, dans certains cas, la protection immunitaire n'est effective qu'au bout de plusieurs semaines : consultez votre médecin au moins un mois avant le départ, pour que le vaccin ait le temps de devenir actif.

Les maladies contre lesquelles il pourrait être nécessaire de vous prémunir sont énumérées ci-après. Pour plus d'information sur les vaccins et le voyage, n'hésitez pas à consulter notre partenaire MedecineDesVoyages.net et à demander conseils à votre médecin.

MedecineDesVoyages.net : premier site Internet capable de recommander les vaccins adaptés à votre âge, sexe, état de santé, conditions de vie, entourage et projet de voyage.
MedecineDesVoyages.net

Vaccins universels

Quelle que soit la destination, ces vaccins sont fortement recommandés.

Adulte :

Diphtérie, tétanos et poliomyélite : vérifiez que ces vaccins sont à jour. Ils sont fortement recommandés quels que soient les pays visités. Le rappel doit avoir lieu tous les 10 ans chez l'adulte, sans limite d'âge.

Coqueluche : un rattrapage coquelucheux sera aussi proposé chez l’adulte n’ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des dix dernières années, notamment à l’occasion du rappel décennal diphtérie-tétanos-poliomyélite de 26-28 ans.

Rougeole : risque élevé dans cetains pays. Dans certains cas, deux doses sont nécessaires pour assurer une protection suffisante.

Enfants : mise à jour des vaccinations du calendrier vaccinal français.

Rougeole-Rubéole-Oreillons : vérifiez qu'un rappel n'est pas nécessaire. Vaccin à réaliser dès l'âge de 9 mois dans certains cas.

BCG : dès la naissance.

Hépatite B : le vaccin est conseillé pour tous les nourrissons dès l'âge de deux mois, avec un rattrapage chez l'enfant et chez l'adolescent pour ceux qui n'ont pas été vaccinés auparavant. La maladie peut se transmettre lors de relations sexuelles non protégées, par contact avec du sang ou des sécrétions de personnes infectées ; parfois, aucune circonstance de contamination n'est mise en évidence. L'hépatite B est une maladie qui peut être grave car l'atteinte du foie qu'elle engendre peut devenir chronique et conduire en quelques années à une cirrhose ou à un cancer du foie. Le protocole vaccinal est le suivant (à partir de l'âge de un an) :

Il existe une présentation enfant et adulte du vaccin. Un rappel n'est pas nécessaire sauf cas particulier. La protection est efficace 3 mois après la première injection. Rappelons que l'utilisation de préservatifs permet de se protéger de la transmission sexuelle du virus de l'hépatite B mais aussi du HIV et des autres IST (Infections Sexuellement Transmissibles).

Vaccins du voyageur

Grippe : elle est recommandée pour tous les adultes et enfants de plus de 6 mois, participant à un voyage de groupe, notamment en bateau de croisière, pour les personnels navigants (bateaux et avions) ainsi que les personnels de l'industrie du voyage.

Choléra : il n'est recommandé que pour les personnels travaillant dans le secteur de la santé dans des camps de réfugiés.

Fièvre typhoïde : voir la page sur la fièvre typhoïde. La maladie se transmet essentiellement par ingestion d'aliments ou d'eau contaminés. Le vaccin anti-typhoïdique est recommandé pour des voyages en zone tropicale ou dans les pays où l'hygiène est précaire, à partir de 2 ans pour les enfants. Il est efficace, bien toléré et simple d'utilisation puisqu'une seule injection protège pendant environ 3 ans. Elle doit être réalisée 15 jours avant le départ (durée nécessaire à l'apparition de la protection).

Vaccin méningococcique : Il est recommandé pour les enfants de plus de 2 ans ou les jeunes adultes se rendant en zone épidémique. Il est également recommandé aux personnes se rendant en zone épidémique pour y exercer une activité dans le secteur de la santé ou auprès de réfugiés et aux personnes se rendant un zone endémique (Afrique) et devant avoir des contacts étroits et prolongés avec la population locale.

Par ailleurs, le vaccin tétravalent (A,C,Y,W135) est obligatoire pour les pèlerins se rendant au pèlerinage de La Mecque, ou de Médine (Arabie Saoudite). Elle doit dater de plus de 10 jours (délai d'apparition de la protection) et de moins de 3 ans.

Hépatite A : voir la page sur l'hépatite A. Ce vaccin très efficace et bien toléré doit être largement conseillé pour toute destination où la maladie est encore fréquente. Il ne s'agit pas seulement des régions tropicales : des zones géographiques comme l'Afrique du Nord ou l'Europe de l'Est sont également concernées. La vaccination est très bien tolérée. Le protocole vaccinal est le suivant :

La protection débute un mois après la première injection. Il existe une présentation enfant, pouvant être administrée dès l'âge de un an. Avec certains vaccins, le rappel à 10 ans n'est plus nécessaire.

Fièvre jaune : voir page sur la fièvre jaune. Le certificat de vaccination contre la fièvre jaune peut être exigé pour certaines destinations. Cette vaccination ne peut être réalisée que dans un centre agréé : liste des centres agréés de vaccination contre la Fièvre Jaune. Elle est exigible à partir de l'âge de 12 mois, mais est possible dès l'âge de 6 mois. Elle est déconseillée durant toute la durée de la grossesse, mais si le voyage en zone d'endémie ne peut être reporté, la vaccination doit être effectuée en raison de la mortalité très élevée de cette maladie. Attention : cette vaccination doit être réalisée au moins 10 jours avant l'arrivée dans la zone d'endémie. A partir de juillet 2016, le rappel tous les 10 ans est supprimé sauf cas exceptionnel d'épidémie dans le pays de destination.

Rage : la vaccination est recommandée pour des séjours prolongés ou aventureux dans des pays à haut risque : Inde et Asie du Sud-Est notamment. La vaccination peut être effectuée dès l'âge de un an. Trois injections sont nécessaires (J0, J7, J21 ou J28) ainsi qu'un rappel un an plus tard. La durée de protection est de cinq ans. Attention : la vaccination préventive ne dispense ps d'un traitement curatif qui doit être mis en route le plus tôt possible en cas d'exposition avérée ou suspectée.

Encéphalite japonaise : voir la page encéphalite japonaise . La maladie, initialement limitée à l’Asie de l’Est, du Sud-Est et au sous-continent indien, s’étend maintenant jusqu’à la Papouasie-Nouvelle Guinée et à l’extrême nord de l’Australie. L'encéphalite japonaise est présente surtout dans les régions rurales agricoles. Selon les régions, la transmission est pérenne ou limitée à la saison des pluies qui s’étend d’avril-mai à septembre-octobre. Un nouveau vaccin (IXIARO), mieux toléré que le précédent (JEVAX), vient d'être mis à disposition. Le Haut conseil de santé publique a recommandé (avis du 24 avril 2009) que le vaccin de l’encéphalite japonaise ne soit disponible que dans les Centres de vaccinations internationales, afin que le risque puisse être évalué de manière individuelle et aussi pour faciliter le suivi de pharmacovigilance. La vaccination est recommandée à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus, expatriées ou devant résider plus de 30 jours dans le pays. Elle est également recommandée à tous les voyageurs âgés de plus de 18 ans ayant une activité extérieure importante, plus particulièrement dans les zones de rizières ou de marécages, pendant la période de transmission du virus (notamment pendant la saison des pluies), et ce quelle que soit la durée du séjour. Les activités suivantes sont considérées comme à risques : nuit à la belle étoile sans moustiquaire, camping, travail à l’extérieur, cyclisme, randonnée ... en particulier dans des zones où l’irrigation par inondation est pratiquée. Schéma vaccinal : deux injections à un mois d'intervalle à partir de l'âge de 18 ans.

Encéphalite à tique : voir la page encéphalite à tique. Ne concerne que les voyageurs se rendant en zone rurale (ou séjour prévu en forêt) en Europe Centrale, Orientale et du Nord, au printemps ou en été. Trois injections sont nécessaires (M0, entre M1 et M3 et entre M5 en M12). Une injection de rappel doit être prévue trois ans après la troisième dose. La vaccination est possible chez l'enfant dès l'âge de un an, avec une présentation "enfant" du vaccin.

Pour obtenir des conseils personnalisés, voir la page : ma santé personnalisée en voyage 

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyé à un ami

Publicités



Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
806 513 visiteurs au total
321 visiteurs ce jour
12 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2017

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.